Superbe onycogomphe

Posté par odonatas69 le 20 août 2008

Toujours sur les bords du Garon à Brignais, ce superbe Onycogomphe à pinces (Onycogomphus forcipatus), appelé aussi Gomphe à pinces (c’est plus simple :-) !) n’a pas échappé à l’oeil affuté de mon épouse …

Cet anisoptère est un vrai régal de beauté !

Les mâles d’onycogomphes se reconnaissent facilement à leurs appendices anaux en forme de pince à sucre et à leur thorax jaune rayé de bandes noires (à l’exception d’onycogomphus costae). Ils se posent souvent sur des bancs de galets ou de graviers, l’abdomen redressé pour mettre bien en évidence leurs appendices anaux.

 

200806onycogomphe01.jpg

Le Garon à Brignais (69) – 29 juin 2008 – 300mm, F8 à 1/350ème, 200 iso


200806onycogomphe02.jpg

Le Garon à Brignais (69) – 29 juin 2008 – 300mm, F8 à 1/180ème, 400 iso

200806onycogomphe03.jpg
Le Garon à Brignais (69) – 29 juin 2008 – 180mm, F8 à 1/250ème, 800 iso

200806onycogomphe04.jpg
Le Garon à Brignais (69) – 29 juin 2008 – 220mm, F8 à 1/250ème, 400 iso

Identification
L’onycogomphe à pinces (onycogomphus forcipatus) est le plus commun et le plus répandu dans une vaste région européenne.

Anisoptère de taille moyenne. La localisation géographique et la forme des appendices anaux sont des critères qui permettent de différencier les espèces. Le triangle anal est normalement constitué de trois cellules.

Il existe trois sous-espèces, mais la distinction par la couleur n’est pas fiable. La sous-espèce albotibialis est limitée géographiquement à Chypre et à la Turquie. La sous-espèce unguiculatus est présente dans le sud de la France, les 2/3 nord de l’Italie, la péninsule ibérique et le nord-ouest de l’Afrique. Ces deux sous-espèces ont les yeux bleu-vert plutôt que verts. La dernière sous-espèce, forcipatus, est localisé dans le nord de la France et le reste de l’Europe. Les yeux sont de couleur vert.

onycogompheapincesident01.jpg 

Répartition
Commun dans le sud, localisé au nord, présent jusqu’en Oural.

Habitats
Cours d’eau ensoleillés (habituellement rocheux). Parfois dans de grands lacs.

Périodes de vol
Mai à septembre, typiquement estival.

Source :
Guide Guide des Libellules de France et d’Europe,
K.-D. B. Dijkstra, illustré par R. Lewington, 2007
Editions Delachaux et Niestlé, Neuchatel-Paris
Collection : Les guides du naturaliste

 

Onycogomphe à pinces sur le webring :


dragon22.png dragon56.png dragon72.png dragon57.png dragon49.png 

4 Réponses à “Superbe onycogomphe”

  1. Haude dit :

    Bien belles ces libellules avec différents fonds, j’ai eu le plaisir de faire plusieurs photos cet été, ton blog me sera très utile pour les différencier, merci à bientôt

  2. Zygena dit :

    Je suis sans voix, ces photos sont magnifiques ! Netteté parfaite, très beaux fonds colorés (surtout sur la deuxième et la troisième), et un sujet très photogénique pour ne rien gâcher… Bravo ! J’en ai vu un il y a quelques semaines, ces pinces sont impressionnantes…

  3. Wolf dit :

    Salut Jma,

    Les deux premières sont superbes…. cette lib est assez courante dans mon coin , galets de la Gresse ou du Drac….faut que j’y retourne….

    J’espère que tt va bien, merci pour tes messages

    PS Pour l’agrion délicat, si tu es de passage das le coi , préviens moi je t’emmenerai

    Wolf

  4. Foise dit :

    Ah oui, c’est celui qui se plaisait tant sur l’orteil de ma voisine de plage à St Pierre d’Albigny ! C’est Wolf qui m’a donné son nom.

Laisser un commentaire

 

CoroLab |
wayoftrue |
Laurent GODET |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Grupul de reflecție
| welcome
| Le Système Solaire