Le prince des galets

Posté par odonatas69 le 20 juillet 2009

Mâle d’Onycogomphe à pinces (Onycogomphus forcipatus) sur les berges du vieux Rhône à Vernaison (69)

20090614onycogomphusforcipatus01.jpg

Vernaison (69) -14 juin 2009 – 180mm, F8 à 1/750ème, 200 iso – Non recadrée

20090628onycogomphusforcipatus01.jpg

Vernaison (69) – 28 juin 2009 – 300mm, F8 à 1/1000ème, 200 iso – Non recadrée

20090628onycogomphusforcipatus02.jpg

Vernaison (69) – 28 juin 2009 – 300mm, F8 à 1/350ème, 200 iso – Non recadrée

20090628onycogomphusforcipatus03.jpg

Vernaison (69) – 28 juin 2009 – 180mm, F8 à 1/750ème, 200 iso – Non recadrée

 

Publié dans Onycogomphus, Onycogomphus forcipatus, Rhône (69) | Pas de Commentaire »

Une journée d’enfer [13] – Attention, un onycogomphe vous observe !

Posté par odonatas69 le 26 juin 2009

L’Onycogomphe à pinces (Onycogomphus forcipatus) est le plus commun et le plus répandu des onycogomphes dans une vaste région européenne.

20090529onycogomphusforcipatus01.jpg

Vernaison (69) – 29 mai 2009 – 300mm, F8 au 1/750ème, 200 iso – Recadrée

Anisoptère de taille moyenne. La localisation géographique et la forme des appendices anaux sont des critères qui permettent de différencier les espèces. Le triangle anal est normalement constitué de trois cellules.

Il existe trois sous-espèces, mais la distinction par la couleur n’est pas fiable. La sous-espèce albotibialis est limitée géographiquement à Chypre et à la Turquie. La sous-espèce unguiculatus est présente dans le sud de la France, les 2/3 nord de l’Italie, la péninsule ibérique et le nord-ouest de l’Afrique. Ces deux sous-espèces ont les yeux bleu-vert plutôt que verts. La dernière sous-espèce, forcipatus, est localisé dans le nord de la France et le reste de l’Europe. Les yeux sont de couleur vert.

20090529onycogomphusforcipatus02.jpg

Vernaison (69) – 29 mai 2009 – 300mm, F8 au 1/500ème, 200 iso – Non recadrée

Dans le Rhône, seul  Onycogomphus forcipatus forcipatus est présent : donc pas de souci d’identification !

Si Onycogomphus forcipatus est vulnérable et menacé pour l’Europe, il est par contre assez commun en Rhône-Alpes avec une tendance à l’augmentation des effectifs.

Répartition en Europe
Commun dans le sud, localisé au nord, présent jusqu’en Oural.

Habitats
Cours d’eau ensoleillés (habituellement rocheux). Parfois dans de grands lacs.

Périodes de vol
Mai à septembre, typiquement estival.

Sources :

Guide Guide des Libellules de France et d’Europe, K.-D. B. Dijkstra, illustré par R. Lewington, 2007
Editions Delachaux et Niestlé, Neuchatel-Paris
Collection : Les guides du naturaliste

atlaslibellulesra.jpg C. DELIRY (Coord) – 2008 – Atlas illustré des libellules de la région Rhône-Alpes
Groupe Sympetrum et Muséum d’Histoire Naturelle de Grenoble
Editions Biotope, Mèze – Collection Parthénope – 408

 

Onycogomphe à pinces (Onycogomphus forcipatus) sur le webring :


dragon22.png dragon72.png dragon49.png dragon69.png 

Publié dans Onycogomphus, Onycogomphus forcipatus, Rhône (69) | Pas de Commentaire »

A la poursuite de l’onycogomphe …

Posté par odonatas69 le 3 décembre 2008

Toujours dans la Réserve naturelle des Landes de Montagny (Rhône) en ce début septembre…

Après le Sympétrum sanguin (Sympetrum sanguineum), un drôle d’odonate me donne du fil à retordre par ses incessants décollages … au moment où je m’approche pour le photographier, bien entendu !

Avec ses appendices anaux caractéristiques, il y a peu de risque de confusion : il s’agit d’un Onycogomphe à pinces (Onycogomphus forcipatus).

La première photo le montre dans son environnement de prédilection : graviers et galets en bord de rivière … Oui mais voilà, nous sommes dans un chemin de campagne, et mis à part des fossés humides et des étangs, la plus proche rivière se trouve à quelques kilomètres ! Comme quoi, les odonates sont des (parfois grands) voyageurs …

200809onycogomphe01.jpg

Montagny (69) – 300 mm F8 à 1/500ème – 200 iso – 2 septembre 2008 – Non recadrée

Une photo de face !

200809onycogomphe02.jpg

Montagny (69) – 300 mm F8 à 1/350ème – 200 iso – 2 septembre 2008 – Recadrée

Une photo de profil pour admirer ses appendices !

200809onycogomphe03.jpg

Montagny (69) – 300 mm F8 à 1/500ème – 200 iso – 2 septembre 2008 – Recadrée

Et une photo de 3/4 !
200809onycogomphe04.jpg
Montagny (69) – 300 mm F8 à 1/750ème – 200 iso – 2 septembre 2008 – Recadrée

 

Onycogomphe à pinces sur le webring :


dragon22.png dragon56.png dragon72.png dragon57.png dragon49.png dragon69.png 

Publié dans Onycogomphus, Onycogomphus forcipatus, Rhône (69) | 1 Commentaire »

Superbe onycogomphe

Posté par odonatas69 le 20 août 2008

Toujours sur les bords du Garon à Brignais, ce superbe Onycogomphe à pinces (Onycogomphus forcipatus), appelé aussi Gomphe à pinces (c’est plus simple :-) !) n’a pas échappé à l’oeil affuté de mon épouse …

Cet anisoptère est un vrai régal de beauté !

Les mâles d’onycogomphes se reconnaissent facilement à leurs appendices anaux en forme de pince à sucre et à leur thorax jaune rayé de bandes noires (à l’exception d’onycogomphus costae). Ils se posent souvent sur des bancs de galets ou de graviers, l’abdomen redressé pour mettre bien en évidence leurs appendices anaux.

 

200806onycogomphe01.jpg

Le Garon à Brignais (69) – 29 juin 2008 – 300mm, F8 à 1/350ème, 200 iso


200806onycogomphe02.jpg

Le Garon à Brignais (69) – 29 juin 2008 – 300mm, F8 à 1/180ème, 400 iso

200806onycogomphe03.jpg
Le Garon à Brignais (69) – 29 juin 2008 – 180mm, F8 à 1/250ème, 800 iso

200806onycogomphe04.jpg
Le Garon à Brignais (69) – 29 juin 2008 – 220mm, F8 à 1/250ème, 400 iso

Identification
L’onycogomphe à pinces (onycogomphus forcipatus) est le plus commun et le plus répandu dans une vaste région européenne.

Anisoptère de taille moyenne. La localisation géographique et la forme des appendices anaux sont des critères qui permettent de différencier les espèces. Le triangle anal est normalement constitué de trois cellules.

Il existe trois sous-espèces, mais la distinction par la couleur n’est pas fiable. La sous-espèce albotibialis est limitée géographiquement à Chypre et à la Turquie. La sous-espèce unguiculatus est présente dans le sud de la France, les 2/3 nord de l’Italie, la péninsule ibérique et le nord-ouest de l’Afrique. Ces deux sous-espèces ont les yeux bleu-vert plutôt que verts. La dernière sous-espèce, forcipatus, est localisé dans le nord de la France et le reste de l’Europe. Les yeux sont de couleur vert.

onycogompheapincesident01.jpg 

Répartition
Commun dans le sud, localisé au nord, présent jusqu’en Oural.

Habitats
Cours d’eau ensoleillés (habituellement rocheux). Parfois dans de grands lacs.

Périodes de vol
Mai à septembre, typiquement estival.

Source :
Guide Guide des Libellules de France et d’Europe,
K.-D. B. Dijkstra, illustré par R. Lewington, 2007
Editions Delachaux et Niestlé, Neuchatel-Paris
Collection : Les guides du naturaliste

 

Onycogomphe à pinces sur le webring :


dragon22.png dragon56.png dragon72.png dragon57.png dragon49.png 

Publié dans Onycogomphus, Onycogomphus forcipatus, Rhône (69) | 4 Commentaires »

 

CoroLab |
wayoftrue |
Laurent GODET |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Grupul de reflecție
| welcome
| Le Système Solaire